Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Affaire Vairelles : demande de remise en liberté pour Tony

28 Février 2012 , Rédigé par Hits54-Le blog officiel Publié dans #L'actu en Lorraine

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/403720A4-7B30-43D1-900F-4B3F6A184EEA/LER_15/tony-vairelles-a-regagne-hier-sa-cellule-a-metz-photo-d-mousty.jpg

(Crédit photo: E.R / Source info: Estrépublicain.fr)

 

Tony Vairelles, mis en examen et écroué pour tentatives d’assassinat tout comme ses trois frères Jimmy, Fabrice et Giovan, a été extrait hier de la maison d’arrêt de Metz. Pour être entendu à la Cité judiciaire de Nancy par le juge d’instruction Dominique Diébold.

 

L’ex footballeur professionnel et ses frères sont suspectés d’être impliqués dans la fusillade de la discothèque le 4 As à Essey-lès-Nancy. Une rixe armée qui avait éclaté sur le parking de l’établissement dans la nuit du 22 au 23 octobre. Trois videurs avaient été blessés par balles. Les quatre frères ont toujours nié être à l’origine des coups de feu. L’affaire connaîtra un premier rebondissement, fin janvier, avec la mise en examen des trois portiers pour violences avec armes. Ils sont susceptibles d’avoir usé de matraques contre Jimmy et Giovan, notamment.

 

Tony Vairelles est arrivé hier peu avant 14 h dans le fourgon de l’administration pénitentiaire, escorté par un second véhicule avec à son bord, deux personnels de l’Équipe régionale d’intervention et de sécurité (ERIS). Sa famille l’attendait à l’intérieur du tribunal.

 

Le footballeur a été auditionné durant près de 2 h 30 par le juge d’instruction. « Il a répété ce qu’il avait déjà déclaré à la police », indique Me Liliane Glock, l’un de ses trois avocats. « Il s’exprime pour la première fois devant le juge ». « Il n’y a rien eu de nouveau sur le fond du dossier », assure pour sa part son second conseil, Me Virginie Barbosa.

 

L’information viendra de Me Nabet. L’avocat parisien de Tony Vairelles représentait hier son patron, Me Thierry Herzog, l’avocat de Nicolas Sarkozy. « Je viens de déposer une demande de remise en liberté », lâchera simplement le jeune avocat avant de reprendre le TGV pour Paris. La quatrième, depuis le placement en détention provisoire de Tony et ses frères, le 25 octobre 2011. Les trois précédentes relayées par Me Glock avaient été refusées.

 

Une demande de remise en liberté cependant validée pour Giovan, libre depuis le 22 février. « Les videurs n’accusent plus Giovan d’avoir eu une arme », avait alors déclaré Me Glock. Quant à Jimmy, il devrait être fixé dans la journée sur son maintien ou non en détention. Le délai de cinq jours dont disposait le juge pour se positionner, expire en effet aujourd’hui.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article