Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Fait-divers - Champigneulles : Un homme se suicide après avoir tué son ex-femme

10 Octobre 2012 , Rédigé par Hits54-Le blog officiel Publié dans #L'actu en Lorraine

Une femme de 44 ans a été poignardée à mort au bas de son immeuble par son concubin. Photo Pierre MATHIS

(Crédit photo: ER / source info: Estrépublicain.fr)

 

Des hurlements. « C’est tout ce que nous avons entendu », rapportent des voisins sous le choc en apprenant le drame qui vient de se nouer sous leurs fenêtres. Le corps de la victime gît dans une mare de sang sous le porche de l’entrée « D » du bâtiment Guynemer, rue Louis-Bousval, à Champigneulles. Un immeuble coquet, bordé d’un petit parc arboré et situé derrière la pharmacie des Arcades, à deux pas de la rue principale.

 

Sous le commandement du capitaine Ornato, adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie de Nancy, les enquêteurs de la brigade des recherches (BR) nancéienne épaulés par la brigade de Frouard, ont gelé la scène de crime. Un ruban siglé « gendarmerie » barre l’accès à cette entrée de l’immeuble. Les locataires sont consignés chez eux. Zippés dans leur combinaison blanche, les techniciens de la cellule en investigations criminelles (CIC) ont dressé une tente pour travailler dans de bonnes conditions. Et masquer l’insoutenable.

Couteau brisé en deux

Isabelle Jollain, 44 ans, vient d’être poignardée à mort au bas de son immeuble. Là même ou l’attendait sans doute son ex-petit ami. Mère de trois grandes filles âgées d’une vingtaine d’années, la victime a été tuée de plusieurs coups de couteau portés notamment au niveau du thorax. Agent administratif, elle avait décidé il y a quelque temps déjà, d’interrompre sa relation avec son compagnon. Mais il semble que ce dernier, n’acceptait pas cette rupture. Il suivait son ex, la harcelait…

 

Hier, vers 18 h, Christian Mathieu, le meurtrier présumé, lui a ôté la vie avec ce qui paraît être un gros couteau de cuisine. Une partie de l’arme blanche utilisée par le suspect sera retrouvée près du corps tandis qu’un dernier morceau sera ramassé par les enquêteurs à une vingtaine de mètres en contrebas, face à l’entrée « F », au pied d’un lampadaire. C’est à cet endroit que le tueur – un Champigneullais de 45 ans domicilié bâtiment Charcot, dans le quartier sensible des Mouettes – s’est débarrassé de son arme. Un couteau qui, visiblement, s’est brisé en deux sous la violence des coups. Peu après les faits, Christian Mathieu s’est alors dirigé vers la voie ferrée, à quelque 800 m des lieux du drame, et s’est donné la mort en se jetant sous la motrice d’un TER. Le train qui circulait a priori dans le sens Nancy-Metz, a stoppé au niveau du stade du Malnois. Le maire de Champigneulles, Claude Hartmann et son adjoint d’astreinte, Pierre Félicani, étaient sur place. À 21 h, alors que l’on attendait l’arrivée du substitut du procureur de permanence, les gendarmes poursuivaient leurs investigations afin de reconstituer avec précision ce macabre scénario.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article