Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Fait-divers - Nancy (54) : Les deux militaires accusés d'agressions condamnés

7 Mars 2013 , Rédigé par Hits54Tv-Le blog officiel Publié dans #L'actu en Lorraine

(Crédit photo: Afp / source info: Estrepublicain.fr)

 

Comme nous vous l'annoncions hier, des noctambules nancéiens ont été agressées ces derniers jours  par deux militaires. Aujourd'hui ils paraissent en comparution en immédiate.  

 

« Mon client a pensé à ces faits divers qui ont frappé Nancy il y a trois ans et qui avaient coûté la vie à un homme », tance Me Rose, l’avocat messin d’une des victimes. Difficile en effet de ne pas se remémorer l’affaire des agressions et la mort tragique de Grégory L’Homme, hier au tribunal correctionnel de Nancy. Où deux militaires de Commercy étaient présentés en comparution immédiate pour une série d’extorsions commises ces dernières semaines dans le centre-ville de la cité des Ducs. Shimone Selbonne et Joselito Garcia, 21 et 23 ans, à la façon de « prédateurs », repéraient des noctambules, déambulant seuls, « bien habillés » de préférence, pour leur tomber dessus. Armé d’un couteau, le visage masqué de capuche et de foulard, ils les délestaient de leurs effets personnels, portables, numéraire, carte bancaire et code confidentiel. Tandis que l’un rejoignait le distributeur le plus proche, l’autre, le plus grand, surveillait la victime, le temps de l’opération, le menaçant éventuellement de futures représailles…

 

« Vous étiez en opération commando, là », résume le président Roux. Dans le box, les deux militaires, avancent de vagues regrets, motivent leurs gestes par des dettes, un quotidien financier difficile. Peu conscients de la gravité de leurs actes, ils anéantissent les efforts de leur conseil, Me Rolland qui en appelle à la clémence. : les deux hommes affichent un casier vierge. « On n’a pas réfléchi », se bornent surtout à avancer les deux hommes. « On n’a jamais fait de mal à personne », se défend Joselito Garcia, le visage fermé. « Ta carte, ton code ou on te plante, effectivement, c’est aimable ! », ironise le président. Cinq victimes ont été identifiées, les prévenus ont reconnu avoir tenté d’en agresser deux autres encore mais avoir pris la poudre d’escampette devant leurs cris… « Si vous nous mettez du ferme, l’armée ne nous gardera pas », plaide Joselito Garcia. De toute façon, Shimone Selbonne a déserté en janvier. « J’ai oublié d’envoyer mon arrêt maladie », se défend-il. Cerise sur le gâteau, dans son petit pied à terre nancéien, les policiers ont trouvé 22 plants de cannabis soigneusement chouchoutés. « C’était destiné à ma consommation personnelle et à celle de mes proches », dit-il sans rire.

 

La décision tombe. Quatre ans de prison dont un assorti de sursis. Les deux militaires ne cillent pas. Le président André Roux, explique : « Il vous reste la légion ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article