Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Fait-divers - Woippy : Il poignarde ses deux enfants, la grand-mère et se suicide

4 Octobre 2012 , Rédigé par Hits54-Le blog officiel Publié dans #L'actu en Lorraine

À Woippy, hier vers 13 h 15 : nombreux sauveteurs et policiers sur le lieu du drame. Photo RL

(Crédit photo: ER/ Source info: Estrépublicain.fr)

 

Une ambulance des sapeurs-pompiers quitte l’allée de la place Jean-Perrin, à Woippy, où se bousculent depuis 13 h 15 sauveteurs et policiers. À l’intérieur du véhicule rouge, l’écolier file vers l’hôpital de Mercy. Les blessures du garçon de 8 ans sont graves. « Il n’est pas bien du tout », souffle un pompier. L’enfant, transféré, hier soir à Nancy, a été blessé par arme blanche. Des coups portés par son père, Youssef Zahi.Le corps de cet homme de 46 ans, un salarié de PSA-Borny en arrêt maladie, gît sous une toile blanche, au pied de la résidence de Woippy où vit depuis plusieurs années cette famille « sans histoires », prévient le bailleur social, Logiest. Le père de famille a été trouvé sur le bitume par un couple de promeneurs. Les pompiers et les équipes du Samu ont tenté en vain de le réanimer.

 

Après s’en être pris violemment à ses enfants, le quadragénaire a sauté d’une fenêtre de son appartement, au dernier étage de l’immeuble. « Son corps porte également des blessures à l’arme blanche », indique Clarisse Taron, procureur adjointe au parquet de Metz.Au quatrième étage, les secours découvrent Bilèle, l’aîné de la fratrie. Malgré des coups de couteau reçus « au ventre et au niveau thoracique », selon l’autorité judiciaire, l’adolescent de 11 ans a pu gagner un appartement voisin, situé sur le même palier. « Il s’est écroulé là, dans l’entrée », décrit une source. Il a succombé à ses blessures, malgré le travail de réanimation entrepris.

 

La grand-mère paternelle a également été agressée par son fils. Hospitalisée, les jours de cette femme de 71 ans ne seraient pas en danger. Sur son lieu de travail, lorsque le drame s’est produit, la maman a été prise en charge et conduite, elle aussi, à Mercy.L’horreur de la scène a secoué la plupart des observateurs. Et plongé les riverains, comme les proches de la famille Zahi, dans un abîme d’incompréhension.

 

Aux yeux des autres, rien, absolument rien, ne laissait présager que Youssef Zahi allait s’en prendre à ses fils. Même si des problèmes psychologiques étaient connus. « Il ne se soignait pas. Il apparaissait parfois un peu dans son monde, assez isolé. Mais il avait des projets. Et puis, il aimait ses enfants. » Un professeur d’arts martiaux raconte l’avoir vu « mardi soir. Il était venu chercher Bilèle au karaté. Il me disait vouloir reprendre le sport. Je n’ai pas senti quelqu’un qui allait mal. Je n’imaginais pas ne jamais revoir le petit bonhomme. Il s’était amusé comme un fou avec nous… »

 

Une autre connaissance décrit un côté un peu plus sombre chez le père. Et parle d’un homme qui « avait vraiment des problèmes. Avant, c’était un Tunisien croyant et très pratiquant. Il y a un an, il s’est éloigné de la religion. Youssef allait moins bien et avait parfois de drôles de réactions. »Entendue dans l’après-midi par les enquêteurs de la brigade criminelle de la sûreté départementale, la maman a confirmé « que son mari n’était pas bien. » Selon un proche du dossier, « il était devenu paranoïaque et avait peur pour ses enfants. »

 

Les raisons du passage à l’acte ne sont pas évidentes. « Aucun mot n’a été trouvé pour l’instant », indique encore Clarisse Taron. « On ignore l’élément déclencheur. Sa mère est venue de Tunisie et vit dans cet appartement depuis peu. Sa présence s’explique-t-elle par les problèmes de son fils ? Les investigations viennent de débuter. »

Il demeure un élément d’enquête troublant, qui laisse supposer une forme de préméditation : le père de famille avait acheté deux jours plus tôt le couteau utilisé pour agresser ses enfants.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article