Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Famille massacrée en Vendée : la piste familiale privilégiée

31 Mai 2010 , Rédigé par Animateur Publié dans #Actu divers

Maison de Pouzauges où six membres d'une même famille ont été retrouvés morts (31 mai 2010)

(maison ou les 6 membres de la famille ont été retrouvés morts)

 

Le drame familial. C'est l'hypothèse que les enquêteurs privilégient ce lundi, au lendemain de la découverte de six corps, des parents et leurs quatre enfants, à leur domicile de Pouzauges, en Vendée. Le père, médecin généraliste, avait "depuis quelques jours ou quelques semaines affiché un certain état de fatigue ou de tension peut-être lié à un stress professionnel important", a expliqué Xavier Pavageau, procureur de la République de La Roche-sur-Yon. Une enquête pour rechercher les causes de la mort est ouverte, les constatations continuent sur les lieux mais "il n'est pas exclu que très prochainement nous changions de cadre juridique, pour passer dans le cadre d'une enquête criminelle avec bien évidemment l'auteur des faits qui se serait suicidé", a-t-il ajouté. "Les premiers éléments que nous avons laissent penser que le père est bien décédé de la pendaison", a noté le procureur.

"La mère aurait fait l'objet de violences particulièrement importantes avec objet contondant et aurait été égorgée. Les quatre enfants ont été retrouvés chacun dans leur chambre respective, ils seraient évidemment sous toute réserve des examens complémentaires décédés de violences importantes occasionnées par un objet contondant sur leur visage, sur leur tête", a-t-il poursuivi. Les corps ont été découverts dimanche. "Un membre de la famille s'est présenté, s'inquiétant de l'absence de la famille à un repas qui était prévu, il a découvert à 14h00 la présence dans cette maison du couple parental et des quatre enfants qui étaient décédés", a précisé M. Pavageau. Le père a été retrouvé pendu dans la pièce principale de la maison récente qu'avait fait construire le couple.

"Nous n'avons aucun élément qui laisse penser à une intervention extérieure" et si des traces de lutte sont évidentes, notamment dans la chambre de la mère de famille, "il n'y a pas de disparition d'objet, ni de trace d'effraction", ont noté le procureur et le commandant Jean-Pierre Rabasté, commandant en second de la gendarmerie de la Vendée. Le médecin était âgé de 34 ans, son épouse de 35 ans et leurs enfants de 3, 5, 7 et 9 ans. Les autopsies des corps doivent commencer à 13h00 et se termineront mardi matin, et des analyses toxicologiques doivent aussi être effectuées.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article