Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Michael Jackson a été négligé par le Docteur Conrad Murray

9 Janvier 2011 , Rédigé par Hit54-Le blog officiel Publié dans #Actu people

http://www.buzziactu.com/wp-content/uploads/2009/12/michael-jackson.jpeg

 

Les audiences préliminaires continuent et s'assombrissent pour le docteur Murray. Murray a de fortes chances de passer quelques longues nuits en prison dans un avenir proche car plusieurs personnes sont venues témoigner à la barre et leurs propos remettent pas mal en question sa version des faits.

 

Murray affirme avoir tout fait pour assurer la sécurité du chanteur. Il semblerait qu'il ait plutôt préféré pianoter sur son téléphone et appeler moultes connaissances plutôt que de le surveiller et ensuite le secourir.

 

Selon le Los Angeles Times, Murray aurait reçu et passé onze appels entre le début présumé du malaise de Michael Jackson et son admission aux urgences. Cinq heures, onze conversations téléphoniques dont certaines n’ayant aucun rapport avec ce qui était en train de se tramer : sa fille, trois autres patients, un médecin, le personnel de ses cabinets et surtout, sa petite amie de l’époque Sade Anding.

 

Ce dernier coup de fil mettrait le docteur dans une situation délicate. Sade Anding explique que Murray lui aurait téléphoné puis aurait très rapidement lâché son téléphone et cessé de lui répondre. Sade Anding aurait ensuite entendu quelqu’un tousser puis du raffut lointain. Elle aurait patienté cinq à six minutes comme ça, sans interlocuteur au bout du fil, puis aurait fini par raccrocher. Elle aurait aussitôt rappellé mais Murray ne lui aurait jamais répondu.

 

L’accusation soupçonne donc Murray d’avoir découvert Michael Jackson à ce moment là. Ce qui pourrait prouver qu’il se serait écoulé au moins vingt cinq minutes entre l’instant où Murray aurait découvert Michael Jackson agonisant et celui où il aurait appelé les secours.

 

Murray pourrait donc être accusé d’avoir délaissé son patient après lui avoir administré du Propofol. Il pourrait également être accusé d’avoir attendu avant d’appeler les secours et surtout d’avoir menti. Michael n’aurait pas cessé de respirer une minute avant l’arrivé des secours, comme le dit Murray, mais bien avant si l’on se réfère au témoignage de Sade Anding.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article