Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Mobilisation des Lycéens: incidents à Montbéliard ce matin

18 Octobre 2010 , Rédigé par Animateur Publié dans #Actu divers

http://leversaillais.blogencommun.fr/wp-content/uploads/Policier-Flashball-300x225.jpg
Les lycéens qui étaient déjà descendus massivement dans les rues de Montbéliard, vendredi ont remis cela ce matin. 400 à 500 adolescents, d'après des syndicalistes,  présents devant les lycées du Grand-Chênois et Viette ont organisé un nouveau défilé sauvage. Direction le centre-ville.  Si la majorité d'entre eux espérait défiler pacifiquement, certains, plus agités, ont dès le départ des manifestants entrepris de casser ce qui se trouvait sur leur passage. Poubelles renversées devant le lycée Viette, et, rue du Grand-Chênois une quinzaine de voitures, appartenant pour la plupart à des étudiants du Grand-Chênois, ont été vandalisée.
Les services de police ont affronté l'avant garde de la manifestation, près de la gare. " Ils nous ont chargés " expliquait à chaud, le commissaire Charles alors que la Police procédait dans ce secteur à plusieurs interpellelations. D'autres petits incidents ont encore été constatés au centre-ville où la manifestation s'est totalement éparpillée. La plupart des manifestants ont finalement rejoints les établissements scolaires.
Plusieurs interpellations ont été diligentées par la police. Ce sont finalement quatre lycéens, dont un majeur, qui ont été interpellés pour des outrages et des dégradations volontaires après qu'une dizaine de voitures ont été détruites lundi matin à Montbéliard (Doubs) a indiqué la police.

    Les quatre jeunes ont été interpellés pour «outrages», «dégradations volontaires» et «violences envers un dépositaire de la force publique».

    D'après la police, un quart des 350 manifestants avaient le visage dissimulé derrière des écharpes et étaient «déterminés à casser».

    Une dizaine de voitures ont été détruites, les forces de l'ordre et un bus en circulation ont été caillassés et du mobilier urbain a été dégradé, a encore précisé la police.

    Huit plaintes pour dégradations ont déjà été déposées. La Compagnie des transports du pays de Montbéliard (CTPM), gestionnaire du réseau de bus, devrait également déposer plainte, a indiqué le commissariat.
   En revanche, aucun incident particulier n'a été signalé dans les deux plusgrandes villes de Lorraine: 400 lycéens ont défilé dans les rues de Nancy et1.000 à 1.500 à Metz. Dans cette ville, 3OO à 400 étudiants ont pris a part àune assemblée générale à l'Université Paul-Verlaine (UPVM). Ils ont programméune action mardi matin en gare de Metz avant de rejoindre la manifestation quiaura lieu dans l'après-midi.

 196 «casseurs» interpellés en France

   
Quelque 196 «casseurs» avaient été interpellés lundi à mi-journée en marge des manifestations lycéennes en France contre la réforme des retraites, contre 151 vendredi midi, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

 

    Dans le même temps, quatre policiers ont été blessés, a ajouté le ministère de l'Intérieur.


    Plusieurs incidents ont éclaté, en banlieue parisienne, notamment à Nanterre et en province, comme à Lyon, entre les forces de l'ordre et des jeunes gens au visage dissimulé.

 

___________________________________________________________________________________

 Entre 261 (ministère) et 850 (syndicats lycéens) lycées perturbés

 261 lycées étaient «perturbés à des degrés divers» lundi matin, soit 6 % des 4.302 lycées de France, selon le ministère de l'Education nationale, tandis que l'UNL, premier syndicat lycéen, faisait état de «850 lycées mobilisés, dont 550 bloqués à la mi-journée.


    L'UNL avait d'abord estimé, en milieu de matinée, à 650 le nombre de lycées mobilisés, et 400 le nombre d'établissements bloqués.


    Vendredi, le ministère avait comptabilisé 306 lycées »perturbés« à des degrés divers, tandis que l'UNL avait fait état de 900 établissements mobilisés dont 550 bloqués.


    A Paris, une vingtaine (sur une centaine au total) étaient mobilisés, dont Charlemagne, Jean-Lurçat, Voltaire, Rabelais, Sophie-Germain, François-Villon, Fénelon, Camille-Sée, selon le syndicat, qui précise que des »AG (assemblées générales) ont lieu ou sont prévues dans beaucoup de lycées«.  Un rassemblement était prévu devant l'Hôtel de ville à Paris à 14H00.   »La priorité est mise sur la mobilisation de demain« mardi, nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, a affirmé l'UNL.


    Un peu partout en France, des lycéens ont continué à se faire entendre lundi, en bloquant leurs lycées ou en défilant, avec parfois des incidents.    Des incidents se sont par ailleurs produits entre forces de l'ordre et jeunes devant le lycée Joliot-Curie de Nanterre, bloqué par des élèves. Des voitures ont été incendiées, des vitres d'autres véhicules détruites.

 

INCIDENTS CE MATIN à MULHOUSE et NANTERRE 

 

En Ile-de-France, des incidents se sont également produits à Combs-La-Ville (Seine-et-Marne) et aux alentours d'une «dizaine d'établissements» du Val-de-Marne, selon une source policière. A chaque fois, les forces de l'ordre ont été la cible de projectiles. Un policier a été «légèrement blessé à la tête» par des jets de pierre à Lagny, en Seine-et-Marne.


Dans l'Essonne, le centre commercial Evry 2 est actuellement pratiquement totalement fermé, indique le site leparisien.fr. Seule une issue est ouverte. Il est impossible d'y pénétrer et les clients qui se trouvaient à l'intérieur ne peuvent en sortir qu'au compte-goutte. Cette mesure a été prise après les actes de vandalisme qui se sont produits dans ce centre. En marge de manifestations liées à la réforme des retraites, des casseurs se sont introduits dans le centre.


Dans l'Oise, neuf lycéens ont été interpellés à la suite de bris de vitres sur des véhicules légers. A Lille, ils sont cinquante à avoir été interpellés. Alors que 200 jeunes manifestaient à proximité du lycée Baggio de Lille, certains ont brûlé des voitures, dégradé du mobilier urbain et jeté des projectiles sur les forces de l'ordre, selon la préfecture.


A Lyon, qui avait connu des scènes de violence la semaine dernière, «des groupes mobiles» de lycéens circulaient en cortège en début de matinée, «commettant des dégradations sur leur passage», dans les VIIe et VIIIe arrondissements, à la périphérie est de la ville selon la préfecture du Rhône. Au moins quatre voitures ont été renversées, et trois incendiées.


Près de Rouen, à Franqueville-Saint-Pierre, treize lycéens ont été arrêtés lundi matin. Un abribus a été cassé, deux voitures retournées et des pierres lancées contre des véhicules de gendarmerie.


Dans le grand Est, des incidents ont eu lieu en marge de plusieurs manifestations. La police a notamment dû faire usage de gaz lacrymogènes à Mulhouse et à Montbéliard.


A Bordeaux, environ 800 lycéens ont manifesté lundi matin aux cris de «Sarko, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue» et «Sarko, ta réforme, elle est pourrie.

 

Source info: http://www.estrepublicain.fr/fr/a-la-une/info/3992416-Lyceens-incidents-a-Montbeliard-ce-matin

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article