Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Nancy : La pelouse de Picot dans votre salon

30 Avril 2010 , Rédigé par Animateur Publié dans #L'actu en Lorraine

Michel-Dufraisse-hier-soir-a-Picot-devoilant-l-operation-de

Depuis les 100.000 pavés de Stan partis comme des petits pains à 1 € et qui trônent dans tous les salons, jamais le Grand Nancy n’avait répété une telle opération : « Demandez à des gamins : la pelouse de Picot, c’est l’histoire même du club. Elle a été foulée par les plus grands champions. Pelé, Maradona, Platini bien sûr durant son jubilé ont joué sur ce gazon, sans compter les grands matchs », confirme un Michel Dufraisse enthousiaste, dans son rôle de conseiller d’André Rossinot chargé du sport pro en général et de Marcel Picot en particulier. Alors que l’ASNL a fait le choix d’une pelouse synthétique pour la saison prochaine-la seule en France avec Lorient-le Grand Nancy propriétaire du gazon «veut faire plaisir aux amateurs. Tout le monde pourra repartir avec son carré de pelouse roulé. On aurait pu décaper tout cela, on a choisi aussi de laisser un souvenir. Le carré de pelouse sera vendu 1 € », poursuit l’élu nancéien qui a travaillé en liaison avec le club.

 

Recette au profit du foot amateur

 

L’intégralité des gains sera reversée à la Fondation du football, qui gère notamment pour la FFB des actions en direction du football amateur, de la citoyenneté et des valeurs sportives.

 

Difficile à entretenir l’hiver, peu stable, coûteuse en matière de chauffage, la pelouse de Picot vaudrait neuve la bagatelle de 400 000 €. Celle qui va la remplacer, et qui s’amortit sur une dizaine d’années, flirte avec les 1,5 M€, mais «son entretien passe de 160 000 € par an, à 30 000. Le choix environnemental et économique est donc vite fait. Y compris de découper le 16 mai, un minimum de 3 000 rectangles de pelouse de 47 sur 60 cm. Pourquoi une telle précision ? En raison de la largeur de la lame, qui va soulever la plaque de gazon avant qu’une seconde massicote le tout. Les techniciens des parcs et jardins du Grand Nancy vont être au ras du gazon très tôt le 16 mai, puisque de 11 à 18 heures aura lieu la vente. « Selon les disponibilités on pourra repartir avec un ou plusieurs morceaux, mais pas avec de quoi refaire toute sa pelouse» précise encore Laurence Hirsch directrice générale adjointe à la Communauté urbaine.

 

Bien roulée

 

Jardiniers forcenés avec remorques à deux essieux, s’abstenir... On estbien dans le mythe sportif, pas dans le paysagement lourd. D’autant que le long de la tribune Hazotte, des animations seront montées sur grand écran, avec des dédicaces, des lots à gagner et que l’ambiance primera sur l’opération financière. « Si on ne perd pas d’argent se sera très bien», sourit Michel Dufraisse, qui le 15 mai sera présent pour le dernier match de l’ASNL sur herbe naturelle : un Nancy-Valenciennes à l’ancienne, sur une motte fraîchement arrosée. Avec en perspective une rencontre, dont chacun espère qu’elle ne se transformera pas en gazon maudit.

 

«Notre but est de faire plaisir, chaque rectangle de pelouse sera roulé dans un papier spécial pour lui garder son hygrométrie», confirme Michel Dufraisse qui a déjà réservé son souvenir et son euro. Ultime détail pour aller jusqu’au bout du fétichisme sportif : un certificat d’authenticité sera livré avec la motte prestigieuse, tandis que la terre du reste de la pelouse sera récupérée et mise à disposition des communes du Grand Nancy.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article