Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hits54Tv - le blog (Ancien blog)

Yann Barthès : sa marionnette entre aux Guignols

29 Août 2011 , Rédigé par Hits54-Le blog officiel Publié dans #Actu tv

http://www.reviewer.fr/uploads/Aout/yann-barthes.jpg

 

En lieu et place des Guignols, c’est désormais Yann Barthès, le trublion du Petit Journal de Canal + qui officiera pendant vingt minutes à partir de 20:05. Les marionnettes en latex le précèderont désormais à 19:50. Cet échange de cases horaires aurait pu se dérouler à couteaux tirés : on imagine bien la marionnette de PPDA maugréer contre le jeunisme effréné de la chaîne cryptée et son remplacement par un novice à la barbe de trois jours.

 

Plutôt que d’accueillir la nouvelle avec amertume, les auteurs des Guignols ont réagi avec philosophie et commandé une marionnette de Yann Barthès. Il sera donc omniprésent pendant une bonne demi-heure. La consécration, quoi. Sauf que, tout comme le présentateur du Petit Journal, les marionnettes n’ont pas la réputation d’être tendres. Si David Pujadas et Harry Roselmack ont eux aussi eu droit à leur équivalent en latex, c’est uniquement pour jouer les sous-fifres mal dégrossis de PPDA. Quel sort sera réservé à Yann Barthès ? Les premières photos de sa marionnette ont été publiées dans le Dauphiné Libéré, le quotidien local de la région natale de Yann. Son éternelle barbe de trois jours devient sa marque de fabrique, mais ses cheveux auraient bien besoin d’un petit rafraîchissement. Ce sera chose faite, promet Canal+ : « Les accessoiristes vont lui couper les cheveux et lui mettre un costume plus en adéquation avec ceux de Yann nettement plus cintrés ».

 

Une marionnette tout en élégance pour celui qui vient concurrencer de front les journaux télévisés des grandes chaînes. Laurence Ferrari doit en revanche ne pas être contente : trois ans qu’elle est aux commandes du JT de TF1 et elle n’existe toujours pas en marionnette…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article